Fédération des Buralistes


Paris - IDF - Oise - Seine-Maritime

Premier réseau de commerce de proximité

En ce moment

Buralistes Mag N°1367 - Février 2019

N°1367 - Février 2019

Bonne lecture !

lire le magazine

 

Edito

Pour en finir avec le marché parallèle

Le mois dernier, on était à Barbès et si je commence cet édito par là, c’est parce qu’il n’y a pas un seul collègue dans toute notre fédération, et peut-être même dans toute la France, qui n’ait pas déjà entendu le nom de ce quartier de Paris. Barbès, c’est devenu le symbole d’un fléau contre lequel notre réseau se bat sans relâche : le marché parallèle. Alors comment vient-on à bout du marché parallèle ?
Par la voie institutionnelle, d’abord. En collaborant avec les Douanes ; en remplissant les fiches tabac pour les aider à cibler les infractions ; en nous portant, nous, la Chambre, partie civile dans les procès contre les revendeurs illégaux. Bref, en travaillant ensemble, comme on s’y est engagés avec Yvan Zerbini, sous-directeur des Douanes, lors de notre traditionnel déjeuner d’échange de vœux, mi-janvier. En continuant à sensibiliser les politiques à nos problématiques, comme le député LREM Jean-Michel Mis, rencontré en janvier.
Mais ce combat ne se limite pas à l’aspect institutionnel, il doit aus-si passer par une montée en gamme de notre réseau. Pour être in-contournables, il faut qu’on soit toujours plus professionnels ! Et cette montée en gamme, on l’a souvent dit dans ces pages, elle est à notre portée : nos lauréats des Trophées des buralistes, dont nous avons ren-contré ce mois-ci l’organisatrice, Véronique Menu, en sont la preuve vivante, année après année ! Jérôme Héroux, lauréat 2018 du trophée de la rénovation dont vous trouverez l’interview dans ces pages, ne fait pas exception.
Cette montée en gamme passe aussi par la formation. On ne naît pas bon commerçant, on le devient. Les commerçants qui ont réussi, quel que soit le métier, sont ceux qui s’en sont donné les moyens. Qui ont su se remettre en question pour toujours progresser. La formation, pour nous en tant que commerçant, c’est un enjeu central. Alors ce mois-ci, on a demandé à Pascal Bescher, directeur de Formation Buralistes, de nous en dire plus, et on a rencontré des collègues qui avaient suivi ses formations pour avoir un retour d’expérience.
Bonne lecture à tous !

BURALISTES COPYRIGHT 2017